Madagascar, l’île aux multiples facettes

Madagascar est mondialement connue pour sa richesse en biodiversité. Faune et flore y sont en abondance, d’une endémicité  exceptionnelle. A la vue des cartes postales, on se croirait que le jardin d’Eden y existe. Les richesses de ce pays ne se confinent pas tout simplement à la biodiversité, il regorge aussi de ressources naturelles: pétroles, pierres précieuses,terrains agricoles à perte de vue…..

Pourtant, derrière cette image paradisiaque, se cache une extrême pauvreté, un vrai paradoxe. Du nord au sud, la population souffre de famine. Ce n’est pas étonnant si le rapport de la banque mondiale en 2014 fait état de 92% de la population sous le seuil de la pauvreté (revenu < 1,25 dollar/j/tête). Au niveau du secteur agricole, un des problèmes accroissant cette pauvreté apparente est l’ensablement des terrains de cultures. En effet, que ce soit dans le nord de Madagascar, ou dans le sud, le relief est tellement stigmatisé par les »lavaka », une forme d’érosion par ravinement, qui rendent les surfaces agricoles impraticables dues aux alluvions qui s’y déposent.

Ce qu’on peut dire est que on a tous les moyens et ressources pour réussir mais on n’arrive pas à y parvenir. Matière à réflexion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s