80% des Malagasy sont des paysans : est-ce vraiment la réalité ?

La majorité, pour ne pas dire toutes, des statistiques en vigueur stipulent que 80 % des Malagasy sont des paysans. D’autres statistiques énoncent même des estimations aux environs de 85 %. Si tel est vraiment le cas, pourquoi sommes-nous encore dans l’insuffisance alimentaire ? Incroyable mais vrai….il y a réalité contradictoire ! Quelle est l’explication plausible ?

laune

Deux cas de figure sont à avancer. D’une part, il semble que cette estimation est exagérée. Pourquoi ? Et bien supposons que nous sommes 21 000 000 d’habitants à Madagascar ; 2 500 000 personnes travaillent quotidiennement dans la capitale dans des secteurs autres que l’agriculture ; arrondissons ce chiffre à 5 000 000 en englobant ceux qui travaillent dans toutes les grandes villes, on arriverait à 24 % soient les 76 % sont classés comme paysans. Mais parmi ces 76 %, il y a encore les enfants et autres travailleurs dans le domaine des services qui sont à soustraire du compte. En somme, on estimerait au maximum à 65 % la proportion des paysans à proprement parler. Mais même avec 13 650 000 paysans dans tout le pays, cela n’explique en rien notre situation agricole. Puisque dans d’autres pays de l’hémisphère nord, avec seulement 20 % de la population, voire moins, qui sont paysans, ils arrivent à une surproduction agricole.
L’autre cas de figure est que : les critères de qualification d’une personne en tant que paysan ne sont pas du tout crédibles. En effet, si nous regardons bien les réalités à la campagne, nous apercevrons qu’il y a des paysans sans terre et il y a des terres sans paysans. Prenons un exemple, une famille paysanne lambda est composée de 7 membres, pour vivre, la famille possède 100 m² de terrain pour la riziculture et 1 porc à engraisser. Est-ce que ces critères qualifieraient cette famille de famille paysanne. Il semble que non. Pourquoi ? Tout d’abord, 100 m² (1 are) ne suffirait jamais à nourrir cette famille tout au long de l’année, ensuite, le bétail est trop insuffisant et comment le qualifier d’élevage. Enfin, le statut de paysan est un statut d’activité et donc, un individu est qualifié de paysan s’il vit et arrive à obtenir des économies à l’issue de son activité (agriculture ou élevage). Dans notre cas, tous les critères sont insatisfaits. Ce qui amène à dire que cette famille n’est pas une famille paysanne. Qu’est-elle donc vraiment ? Pas de réponse

Si l’on raisonne sur cette voie, il semble alors que la réponse à notre question de départ : si 80 % des Malagasy sont des paysans, pourquoi notre production agricole est tellement déficitaire ? Est que nos paysans (si on les qualifie ainsi) sont en majorité, des paysans pauvres. Une pauvreté qui est due à la non maîtrise des techniques agricoles, au manque de fonds de roulement et surtout au manque de surfaces foncières. C’est pourquoi, cela n’étonne plus si dernièrement la Banque Mondiale a affirmé que 92 % de la population vivent dans la pauvreté.

Cette situation est alarmante et mérite une prise en considération de la part de tout un chacun. Matière à réfléchir…

Sans-titre1

Publicités

Une réflexion au sujet de « 80% des Malagasy sont des paysans : est-ce vraiment la réalité ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s